LE COUP DE GUEULE DES CRÉATEURS DE CONTENUS

Par Elisabeth Leila BILOA
Après le mariage truculent du couple MVEMBA , le sujet qui anime désormais la communauté Instagram Cameroun depuis lundi 19 avril est la création de contenus. 

Tout part d’un thread coup de gueule en story de  l’instagrameuse et influenceuse RAFYSABE ,s’indignant sur ses statistiques et le taux d’engagements de ses abonnés. On a alors assisté  à une véritable déferlante de réactions allant dans le même sens, d’autres créateurs de contenus Camerounais. 

« Pourquoi êtes vous abonnés si vous ne likez pas mes posts? »

Ainsi s’interrogent les influenceurs et créateurs de contenus. 


En effet , l’avis général est qu’il y’a une trop grosse marge de différence entre le nombre de vues et le nombre de likes… Sans oublier les partages. L’interaction entre les followers et les créateurs de contenus est un véritable sujet à se grincer les dents  

Car en réponses, beaucoup d’abonnés accusent l’algorithme qui , se pourrait-il, les empêche de voir les posts tout le temps en leur alignant les post sponsorisés parfois d’inconnus. 

D’autres reprochent aux influenceurs de ne jamais leur répondre , ce qui laisse un goût amer et des frustrations incontrôlées. 

Le plus grand nombre fait quand même référence à la paresse et au manque de temps . Car parfois en défilant sur le menu on tombe sur une publication qui nous plaît, on sourit, mais on commente et on aime dans son cœur . 

Ce qui nous a le plus marqué c’est le fait que certains followers, justifiaient leur manque d’engagements et d’actions, par le fait qu’ils ne mesuraient pas l’ampleur du travail abattu derrière le post d’une belle photo. 

Oui il y’a du travail derrière chaque image disent-ils : la posture, les retouches , le décor , la tenue ou les accessoires , le maquillage pour les femmes … et plus que tout le temps. 

Oui quand on lit tout ça on se dit que ça mérite des encouragements quand même . 

Mais , (Oui il y’a un mais). Pour qui créent ils du contenus? Ou plutôt pourquoi? 

Si c’est pour faire plaisir aux abonnés et leur apporter de la joie , c’est très noble de leur part. 

Si c’est par pur plaisir personnel, alors à notre avis rien n’est à exiger du follower. Car à la fin de la journée chacun est libre de ses clics. 

Comme l’influenceur voyage et lifestyle, Jim Kevin l’a dit « Chers créateurs, continuons à créer, l’atout ce qu’ils peuvent faire c’est prétendre qu’ils n’ont pas vu » 

D’ailleurs si vous aussi vous voulez apprendre à créer du contenu attractif , inscrivez-vous vite à sa Masterclass. (Oui c’est du placement) 

Est ce à dire que le salaire du créateur de contenu se résume au nombre de likes et de partages ?? 

En tout cas algorithme ou pas , retenez que si vous avez des comptes Instagram qui vous font du bien, encouragez les ça prend 10 secondes de Like ❤️ commenter 💬 et de partager comme vous allez le faire à la fin de votre lecture . 

Donnez nous votre avis en commentaires.

You may also like

14 commentaires

Jim-Kevin Moukoury (@hesjaay) 21 avril 2021 - 11 h 09 min

Le tout, c’est de maintenir la passion au beau fixe! Le reste suivra. Même par la force. 💪🏾

Repondre
Tatiana Isabelle Ngoua Nseme 21 avril 2021 - 12 h 23 min

Voilà. As simple as that!

Repondre
Bipoki 21 avril 2021 - 11 h 25 min

Je penche plus pour l’algorithme surtout celui de Facebook qui va être encore plus complexe avec les restrictions de Apple. Votre communauté deviens plus difficile à entretenir. Maintenant que faire? Moi je suis partante pour une grève. C’est possible y a qu’a voir l’affluence vers telegram après l’annonce du changement du chiffrage de donnees

Repondre
Fassi 21 avril 2021 - 11 h 41 min

Je partage l’avis de Jim Kevin.
D’ailleurs, cest pour cela que je n’ai pas intervenu quant à ce que Rafy a dit.
On peut créer, motiver les abonnés à réagir mais ce n’est pas une obligation pour eux. A la fin de la journée, on le fait pour nous mêmes, pour notre satisfaction personnelle. Même si ça décourage de ne recevoir que quelques dizaines de likes, gardons toujours à l’esprit ce pourquoi nous nous y sommes lancés.

Repondre
Anne Kedi Siade 21 avril 2021 - 11 h 46 min

Hello hello. Avis rapide ici car ce sujet à mon avis nécessiterait tout un talk pour ressortir les différents aspects. Mais en résumé,
1. La première question est “pourquoi créons-nous du contenu?”. Jay l’a soulevé et l’équipe de rédaction Her Beauty dans l’article. Il faut avant tout définir son identité mais pas l’identité pour soi mais le “Why?”. Pourquoi est-ce que je créé du contenu sur telle ou telle problématique et à quoi ça sert réellement pour ceux qui éventuellement me suivent. En effet, même si faire de belles photos prend énormément du temps, parfois quand on défile sur certains comptes d’influenceurs locaux, ça se résume à ça, de belles photos. La légende est peu ou pas explicite et on ne sent pas une valeur ajoutée particulière reçue. Donc on zappe, sans cliquer même si c’est joli. Donc, il faudrait que certains créateurs aient vraiment à l’idée de répondre à un besoin réel au travers de leur voix, et ainsi ils recevront des abonnements et des interactions tout aussi réelles.
2. D’où le deuxième aspect, “qu’est-ce qui est important pour le créateur de contenu?” Est-ce le nombre de “likes” de la publication, le nombre de “followers” ou alors la qualité REELLE des interactions. Entre une publication avec 100 likes et zéro commentaire, ou 10 likes et 5 commentaires appréciatifs, participatifs face à la problématique posée, que préférez-vous?
3. Si le “end game” c’est de pouvoir être rémunéré pour sa création de contenu, les marques même au Cameroun, s’intéressent aussi aux niches tout autant qu’au nombre. Car elles veulent mesurer la réelle influence. Une communauté petite mais active est plus susceptible de provoquer de la conversion, qu’une communauté large mais passive.

Au final, je dirai donc “travaillez et laisser votre travail volontaire, intentionnel et animé d’une véritable âme, parler pour vous”. Si vous n’avez pas trouvé cette âme, cherchez-là, car c’est elle qui parlera silencieusement à votre communauté lorsqu’elle entrera en interaction avec une de vos publications et les poussera à agir.

Repondre
Tatiana Isabelle Ngoua Nseme 21 avril 2021 - 12 h 24 min

Kedi 🙌 ton analyse est 👌👌👌

Repondre
GiLo 21 avril 2021 - 12 h 32 min

Je pense qu’avant tout l’influenceur doit simplement créer et créer du bon contenu avec de bons messages etc… après il doit se concentrer sur ceux qui sont actifs et non sur les voyeurs.
Et de plus, j’ai un problème avec les influenceurs qui se plaignent mais font la même chose sur d’autres comptes. Y en a qui choisissent même a qui répondre sous les commentaires, ils y en a qui sont peu actif ailleurs mais veulent qu’on soit actif chez eux…
Même si les encouragements font toujours plaisir on ne va pas se mentir, je pense qu’il faut restrer concentrer sur les “vrais” ceux là qui sont toujours présents avec des commentaires pertinents etc… et ne pas oublier qu’on le fait avant tout pour nous, pour nous amuser ou qu’on le fait par passion.

Repondre
Tatiana Isabelle Ngoua Nseme 21 avril 2021 - 12 h 11 min

LOL! Vraiment ce débat…
Bref, comme Jim Kévin a dit, il faut faire parce qu on aime.pas parce qu on veut les likes.les likes ne sont plus le point le plus impactant sur Instagram (d où la suppression de la mention du nombre de likes depuis là…) les likes pour les likes là ça ne marche pas s il n y a pas un conducteur derrière. Les questions sont:
– pourquoi fait on du contenu?
– quel conducteur veut on donner?
– comment susciter de l intérêt?
– que recherche t on au bout de tout ça ?
il faut créer de l intérêt,captiver, et gérer l humain,sa communauté. Là création de contenu c est plus vaste que ce que ce débat a soulevé… certains ont encore du travail à faire sur la direction qu ils veulent donner à leurs publications.sinon c est juste ce qu on fait tous, publier juste pour un petit show off 😊 ça peut énerver qu on le dise comme ça, mais c est vrai.
Et les gens ne sont pas obliger de liker, on like ce qu on apprecie,ce qu on comprend, ce qui intéresse. Ainsi est faite la vie. La photo peut être belle, avoir demandé du travail,sincèrement les internautes s en fichent souvent hin…faut boire de l eau et faire avec.jim Kévin l a très bien compris d où sa publication.je n ai pas l impression que certains l aient compris comme il a voulu le dire…
Et des fois les gens se désintéressent quand l objectif est flou…et surtout quand les personnes qui réclament les likes et partages là ne prennent même pas la peine de répondre ni de liker en retour les photos des autres.vous exigez les likes/les partages mais vous même vous n en donnez pas aux comptes lambda 🤷‍♀️
Comme a dit une autre amie, les grands comptes populaires qui génèrent des likes/partages et trafics sur Instagram, ne supplient pas, ils font preuve de créativité et créent du captivant et mettent une histoire dessus pour que les gens s imprègnent de la publication et s y identifient. Ils n attendent pas les likes forcément pour faire et partager ce qu ils aiment, tout ça vient au fur et à mesure. Ça a l air ingrat, mais c est comme ça. Faites le par passion,ne forcez pas la main, si vous faites bien et que les gens comprennent où vous allez et y trouvent de l intérêt, ça suivra, sinon vous n avez pas l âme pour ça (ce n est pas mauvais non plus).L aspect humain est très important dans ce truc.

Repondre
Cynthia TD 21 avril 2021 - 15 h 12 min

Je pense que les abonnés d’Internet sont des consommateurs passifs et quelque peu ingrats de ce qu’ils voient ou reçoivent . A moins que quelque chose ne les interpellent particulièrement, ils ne réagissent pas. Des fois la présence d’esprit de réagir ne leur passe même pas par la tête parce que le flux d’informations sur la toile est quand même incontrôlable Il faut le reconnaître; On est vite distrait par l’apparition d’une autre publication. Pour ma part, un like,un commentaire ou un partage c’est bien, mais la portée est encore mieux. La question de “si tu me suis pourquoi tu ne like pas” ne devrait pas se poser à mon avis car tous les abonnés ne vous suivent pas pour les mêmes raisons (sur 100 abonnés 30 ou 40 sont des haters, ils sont toujours là comme des “monitoring spirits” lol). Même Beyoncé ne reçoit pas un nombre identique de likes pour toutes ses publications aussi canons soient-elles.
Invitez les gens à interagir, et si la foule ne suit pas, il faut se demander pourquoi la banane à marché hier et aujourd’hui l’orange ou la même banane ne marche pas.
Le travail des influenceurs et créateurs de contenus au Cameroun est remarquable,ça a beaucoup évolué et je suis heureuse de dire je vois et admire plus les publications de mes créateurs compatriotes que ceux d’ailleurs,MAIS je reconnais que je ne réagis en général qu’environ 65% des fois. Pas parce que je n’aime pas mais pour la raison que j’ai donné plus “consommateurs passifs, ingrats,distraits ou des fois pas particulièrement interpellés “.
Et la dernière choses qu’il faut absolument intégrer sans minimiser, c’est l’algorithme Instagram qui ne joue pas en la faveur de notre pays et notre continent.

Repondre
Ngamgo Keunmegne Stevine Russelle 21 avril 2021 - 13 h 21 min

Though it’s discouraging. I think we have to remember why we started and keep creating

Repondre
Carine Mekondane 21 avril 2021 - 15 h 50 min

Ce fameux débat 🤦🏾‍♀️, je partage l’avis de Anne et Laetitia je souhaiterais ajouter que d’un constat personnel les créateurs de contenus dans notre zone n’interagissent pas beaucoup avec leurs communautés( oui c’est vrai c’est possible d’être ami-amie) mais créé un lien avec les abonnés ils sont très peu qui vont également sur les comptes lamda pour encourager,liker etc
Mais il est important de faire ce qu’on aime et déterminé son objectif sur les RS. Poster pour poster sans but derrière en dehors de partager son lifestyle de nos jours ça ne passe plus aisément.
Créons du contenus, ayons un objectif clairement définis derrière et allons aussi vers les autres.
La preuve c’est qu’il y aura toujours une personne qui va liker votre publication si elle se retrouve dans votre contenus.

Repondre
Tama 21 avril 2021 - 18 h 38 min

Très belle article déjà à toi @elisabeth j’apprécie vraiment ce que tu fais et la niak que tu as! Poser cette question de la sorte et au moment propice est une belle initiative je pense!

Mon avis sur la question est celui-ci : Le problème de sous-information n’est pas négligeable, n’oublions pas qu’on a tous un jour regardé la publication de quelqu’un qu’on a aimer on a commenté dans la vie en vrai mais on a oublié de poser un like un commentaire ou un partage en dessous de la photo (ça arrive et c’est normal! Il faut qu’ensemble on continue à éduquer les internautes en général sur l’importance de ces actions sur nous et surtout sur son importance sur la portée du « made inCameroun » en général ; s’ils comprennent le degré d’ampleur et d’impact que le développement de l’influence peut avoir sur notre communauté en général, je pense que les choses se feront petit à petit et naturellement! Nous ne devons pas le faire pour nous uniquement mais pour permettre que le secteur tout entier décolle (en forces unies) ! C’est par exemple ce qu’un pays comme le 🇳🇪 a fait!
Il ne faut pas se plaindre mais plutôt sensibiliser et informer, tout en continuant à produire du contenu de qualité et du contenu pertinent pour ces cibles dont on attend des retours et en restant patient! Lorsqu’on fait quelque chose par passion on est naturellement patient et on sait apprécier aussi le peu de personnes qui elles prennent la peine de liker, de commenter et de dire merci! Car même s’il n’y a qu’une seule personne qui like c’est sûr cette personne là qu’il faut s’appuyer et éviter de toujours se plaindre car elles auront l’impression que leurs efforts sont négligés.

Je pense qu’une table ronde sur comment mieux valoriser le secteur de l’influence et sur comment sensibiliser au maximum nos internautes s’impose ! Qu’en pensez-vous ?

Repondre
Elisabeth Leila BILOA 21 avril 2021 - 21 h 27 min

Merci pour cette suggestion de sujet. Effectivement ça nous semble être un bon thème pour un talk.

Repondre
Van 21 avril 2021 - 21 h 22 min

Gars,créez seulement vos contenus,nous allons liker si nous en avons envie.nous sommes sur les RS pour passer du temps (pause de midi,weekend ennuyeux,…)pas pour acheter les produits que vous proposer ou liker et commenter,nous regarfons juste et xa nous fait plaisir,si cest les like que vous attendez vous aller attendre juskaaa

Repondre

Laisser un commentaire