Mercy Tembon de Dhaka au Bangladesh à Washington

Par TAO

À partir du 1er septembre, Mercy Miyang Tembon (63 ans) devient vice-présidente et secrétaire générale de la Banque mondiale (BM).

Depuis juillet 2019, elle occupait le poste de directeur-pays de la Banque mondiale pour le Bangladesh et le Bhoutan. La Camerounaise a été nommée, jeudi 18 août 2022, au poste de vice-présidente et secrétaire générale de cette institution de Bretton Woods. Elle prendra officiellement ses nouvelles fonctions à Washington le 1er septembre 2022.

Le Dr Tembon a rejoint la Banque mondiale en 2000 en tant que spécialiste de l’éducation. Au sein du département Développement humain de la région Afrique 2 (AFTH2). Elle a depuis occupé divers postes à la Banque mondiale. Notamment celui de directrice nationale pour le Burundi; Directrice nationale pour le Burkina Faso. Plus récemment directrice régionale de la Banque mondiale pour le Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan et Géorgie) dans la région Europe et Asie centrale, d’octobre 2015 au 30 juin 2019.

Mercy Tembon apporte à son nouveau rôle une connaissance approfondie des opérations de la Banque. Un bilan de la promotion de la croissance économique; et du développement social dans plusieurs pays, et une réputation de pensée innovante et stratégique. Mme Tembon apporte également à ce poste une combinaison unique d’expériences de travail. Au niveau des pays et des secteurs, associés à une vaste expérience multiculturelle pour avoir vécu dans différents pays et travaillé dans plusieurs langues.

La camerounaise est titulaire d’un doctorat en économie de l’éducation de l’université de Londres. D’une maîtrise en administration des affaires (MBA). Et d’un certificat de formation des cadres de la Kennedy School of Government de l’université Harvard. Elle a publié de nombreux articles sur les questions d’éducation, de genre et de croissance économique. Avant de rejoindre la Banque mondiale; Mme Tembon a été chargée de recherche à l’Université du Sussex, au Royaume-Uni. Notamment à l’Institute of Development Studies de de 1995 à 1999.

You may also like

Laisser un commentaire